Et si nous vous racontions l'histoire de Castellamare

L' histoire de castellmare

Cette villa construite en brique, avec un haut toit d’ardoises est certainement l’une des premières bâtie dans ce quartier. Elle s’appelle alors la villa « MARIE ROSE ».
On la retrouve sur les innombrables cartes postales de la fin du XIXème siècle. Elle appartient à Monsieur et Madame VALETTE, propriétaire d’une importante affaire de négoce de vins « LA BORDELAISE » (1898).
Par la suite, la villa est achetée par Charles LOUIS-DREYFUS, armateur, banquier, fils du grand Léopold. Avec ses frères, il fait prospérer un extraordinaire négoce international de grains, ils deviennent ainsi les rois de l’export-import. En 1920, Charles Louis-Dreyfus décide de mettre  sa villa au goût du jour.

Nous sommes dans les « années folles », et un nouveau style s’impose. c’est l’architecte GASTON DUPREZ, qui fait les plans, suit les travaux. Des communs sont construits dans le même style. De la maison d’origine, il reste le pignon. Autour on bâtit des ailes. Le tout en damiers de pierre et brique avec des colombages. Toiture en tuile, clochetons, hautes cheminées, balcons et tourelles en font une très somptueuse villa normande. Cela devient « CASTELLAMARE »

Le luxe est partout, le confort aussi. Dans le jardin, c’est le défilé des Hispano, des Rolls ou des voisins, dont les valets de pieds, en livrée, ouvre les portières aux invités.

La décoration intérieure est superbe, très ART DECO. Mais aussi des meubles anciens, peintures de maîtres, objets d’art, tapis, argenterie, tout cela du meilleurs goût.

CASTELLAMARE est devenu un haut lieu de réunions mondaines où se cottoient les hommes politiques, tels MAGINOT ou HENRI CHERON. On y rencontre aussi Van DONGEN, CHALIAPINE,  Marthe CHENAL, SACHA GUITRI et les BERHEIM, venus en voisins.

photo ancienne

 

Monsieur et Madame Charles Louis-Dreyfus achètent la Villa Voisine, L’Alsace, pour y recevoir leurs amis, ils y crée un tennis, qui devient le lieu de rendez-vous de la jeunesse fréquentant la côte.

Castellamare est occupé en 1940 par les troupes allemandes. L’occupation y occasionnera de sérieux dégâts. Sa situation privilégiée, face à la mer, en fait un poste d’observation idéal en cas de débarquement. Elle sera bétonnée, fortifiée puis ravagée.

Après la guerre, en 1947, Madame Jouvenel (veuve de Charles Louis Dreyfus, remariée à Mr JOUVENEL), décide de vendre sa villa Normande.

La S.N.E.C.M.A, une Société construisant des moteurs d’avions l’achète et en fait une colonie de vacances pour les enfants de ses employés.

Vers 1960, CASTELLAMARE évolue vers la maison de vacances, maison familiale pour les cadres de l’entreprise. « VENT DU LARGE », villa voisine est achetée en 1989, restaurée et intégrée. peu à peu, des transformations intérieures sont réalisées, permettant d’y séjourner l’hiver aussi bien que l’été. La mode est aux séminaires.

On équipe la maison en conséquence : plusieurs salles de conférence, de projection cinéma et vidéo, 43 chambres très confortables, 3 salles à manger. Il faut penser aussi à la détente: salle de gymnastique, sauna, bibliothèque, billard et tennis de table sont installés.

CASTELLAMARE ne veut cependant pas vivre en circuit fermé et s’intègre aux associations Villersoises avec la plus parfaite réussite.